Sommaire

Fermer Petite bibliothèque

Fermer Les origines du village


L'abécédaire d'Épehy

Fermer Le village

Fermer Les champs

Fermer Instantanés

Fermer À propos de...

Fermer Au fil des ans...

Fermer Galerie de Portraits

Fermer 1914-2014, le centenaire

Fermer Courrier des Lecteurs

Recherche



Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
19 Abonnés
Annuaire de liens
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Record de visites

   visiteurs

Le 10/03/2013 à 04h08

Instantanés - 23 - Le devoir accompli

23 – Le devoir accompli

Cet instantané, nous fait découvrir un aspect inattendu de la personnalité de Gabriel Trocmé (1866-1946), celui du poète qui sommeillait en lui. Les obligations quotidiennes de l'agriculteur et surtout de l'élu qu'il fut pendant plus de 20 ans (après avoir été Conseiller Municipal puis Premier Adjoint au Maire, il fut Maire d'Épehy de 1908 à 1928 et aussi Conseiller Général dans l'entre-deux-guerres) ne laissèrent sans doute pas au poète le temps de s'exprimer.

Ce poème, certainement écrit après 1925, doit donc être replacé dans la troisième partie de la vie de Gabriel Trocmé, celle de la reconstruction du village.

Les deux photos ci-dessous évoquent, elles, la première partie de cette vie, celles de la jeunesse et de la formation.

Fig.1. 12 ans (Archives Trocmé).
                   Fig.1. 12 ans (Archives Trocmé).
 instant_23b.jpg




                        Fig.2. 20 ans (Archives Trocmé).
 

La jeunesse, c'est la vie entre les fermes de Malassise et de Pezières, l'école des Frères à Épehy, dirigée par le Frère Vion, puis le lycée, la réussite au baccalauréat (niveau d'instruction exceptionnel à l'époque), et aussi le rêve de poursuivre des études supérieures de droit et de devenir magistrat. Un rêve hélas contrecarré par les obligations familiales, celle de reprendre la ferme paternelle1.

 

Fig. 3 et 4. Les années de la maturité (Archives Trocmé).
 

instant_23d.jpg
 

                                                    Fig. 3 et 4. Les années de la maturité (Archives Trocmé).

Les deux photos suivantes (3 et 4) sont celles, pourrait-on dire, de la maturité et des responsabilités.
Elles datent des années 1910-1914, celles où Gabriel Trocmé était déjà maire, mais aussi celles où s’annonçaient les heures noires de la guerre, de l'occupation, de l'évacuation, suivies de cette œuvre colossale que fut la reconstruction du village dans laquelle la photo 5 nous fait entrer de plein pied.

Fig.5. 1919 : le retour à Épehy (Archives Trocmé).
Fig.5. 1919 : le retour à Épehy (Archives Trocmé).

Cette photo est impressionnante. Assis devant son abri-tonneau de tôles et cependant vêtu élégamment (ce doit être l'été 1919), Gabriel Trocmé semble être sidéré devant son village anéanti et tente de mesurer l'ampleur de l’œuvre qui l'attend. Il y est peut-être encore seul, sans sa famille . Quoi de plus déprimant qu'un tel décor ? L'abri précaire octroyé aux premiers "réintégrés" avec le nom du bénéficiaire épinglé sur la porte, des fûts pour garder l'eau, une chaise sortie pour la photo, rien d'autre et, à droite, des amas de ruines, un reste de cheminée (?), quelques tôles pour un autre abri. Tout est détruit, tout est à refaire... et tout a été refait !

C'est ici que prend place ce poème écrit quelques années plus tard. Il faut avoir sous les yeux ce spectacle de désolation pour bien le comprendre : il exprime la satisfaction du devoir accompli et on ne saurait douter que ce soit à juste titre.

Fig.6. Poème de Gabriel Trocmé (Archives Trocmé).
Fig.6. Poème de Gabriel Trocmé (Archives Trocmé).

Les expressions employées à l'occasion de ce retour sur soi-même prennent ainsi tout leur sens : les durs travaux, la légitime fierté, l’œuvre terminée, et la fierté d'avoir bien agi.

Et, pour conclure, cette photo du maire déjà vieillissant, mais apparemment heureux, prise vers 1930. Il a autour de 65 ans. Il n'est plus maire, mais sans doute encore Conseiller Général et il porte à la boutonnière le ruban de Chevalier de la Légion d'Honneur reçue peu après la guerre.

Une vie assurément bien remplie...


Fig. 7. Gabriel Trocmé vers 1930
Fig. 7. Gabriel Trocmé vers 1930 (Coll. C. Saunier).

Fig.8. Dessin original représentant
Fig.8. Dessin original représentant G. Trocmé (auteur inconnu).
(Coll. C. Saunier).

 

Note :
1 Voir, dans le revue "Cambrésis Terre d'Histoire" n° 39 (juin 2004, p.18), le Préambule à la première partie des "Carnets de guerre du maire d'Épehy (1914-1918)" rédigé par Claude Saunier.
 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Date de création : 31/07/2010 @ 18h43
Dernière modification : 02/08/2010 @ 18h46
Catégorie : Instantanés
Page lue 620 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Haut