Sommaire

Fermer Petite bibliothèque

Fermer Les origines du village


L'abécédaire d'Épehy

Fermer Le village

Fermer Les champs

Fermer Instantanés

Fermer À propos de...

Fermer Au fil des ans...

Fermer Galerie de Portraits

Fermer 1914-2014, le centenaire

Fermer Courrier des Lecteurs

Recherche



Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
20 Abonnés
Annuaire de liens
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Record de visites

   visiteurs

Le 10/03/2013 à 04h08

Instantanés - 25 - Noces enfantines

25 - Noces enfantines

Une photo qui relève aussi du théâtre, mais cette fois bien gentille et sereine, car sans références guerrières. Elle ne met en scène que des enfants et il semble qu'à une certaine époque la mode était d'organiser de telles représentations.

Fig.1. Noces enfantines, 2 avril 1936 (Coll. R. Prévost).
 Fig.1. Noces enfantines, 2 avril 1936 (Coll. R. Prévost).

Identification des 19 enfants (avec l'aide de Léone Cocrelle-Franqueville que nous remercions ici) :
De gauche à droite :
Christine Mafille en garçon, Nicole Levant, Fernanda Piermant en garçon, Nelly Herlemont, Michèle Furgerot, Lina Christy en garçon), Pierrette Ditte, Micheline Levant, Jeanne Heymard, Charline Chartier, Paulette Guinée, Nicole Santi, Jacqueline Knockaert, Micheline Letuppe, Anita Grandi, Jacqueline Letuppe, Léone Franqueville, Anita Santi en marié, Jeanine Homez en mariée.

Comme pour l'Instantané 20 "Bravo les filles", tous les acteurs sont... des actrices, puisque tout cela était organisé par l'École des Filles dont, nous précise Léone Cocrelle, la Directrice était Mlle. Nouveau, M. Homez, père de la "mariée", étant le Directeur de celle des Garçons.

Cette photo nous est parvenue grâce à René Prévost qui, à l'occasion de son activité de visiteur médical, voyait souvent Jeanine Homez (la petite mariée aujourd'hui décédée), devenue docteur en médecine exerçant à Arvilliers (près de Roye), et épouse Carpentier. M. Homez, son père, n'était resté qu'un an en poste à Épehy.

De son côté, Léone Cocrelle a aussi gardé précieusement cette photo depuis 1936, sans doute comme bien d'autres invitées à ces noces historiques !

Resterait à savoir qui furent les habiles costumières et aussi le photographe...

Et pour finir, un "zoom" sur les marié(e)s très mignons, et sur les cousines.

Fig. 2. Les marié(e)s :  Anita Santi à gauche, Jeanine Homez à droite.
Fig.3. Les mêmes, en moins cérémonieux !

                         Fig. 2. Les marié(e)s :                                      Fig.3. Les mêmes, en moins cérémonieux !
      Anita Santi à gauche,    Jeanine Homez à droite.

 

 

instant_25c.jpg
Fig. 4.
Léone Franqueville
4 ans 1/2
 

instant_25d.jpg
Fig. 5.
Nelly Herlemont
8 ans
 

 

 


Date de création : 01/08/2010 @ 17h26
Dernière modification : 03/08/2010 @ 17h59
Catégorie : Instantanés
Page lue 821 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Réaction n°3 

par francine_delauney le 14/02/2011 @ 17h38

Oui, OK, j'ai fait une erreur : il s'agit de Melle Louveau . Personnellement, pendant la guerre, j'ai eu Melle Louveau  en CP, CE puis après le décès de melle Beckaert, Melle L. en CE,  et Melle Cornaille en CM2 FE, qui était la directrice. Mais disais-je Nouveau par erreur de prononciation ??? J'ai la mémoire qui flanche comme chantait J.Moreau de le Tourbillon !!! Salut !

Réaction n°2 

par Andre_Franqueville le 06/01/2011 @ 11h18

Le commentaire suivant provient d'une conversation téléphonique avec Léone Franqueville, à la suite de l'observation de Francine Delauney.
Léone se souvient que sa première institutrice était Mlle Beckaert. C'était vers 1941 ou 1942. Mlle Bekaert est quasiment décédée dans sa classe, sans doute d'une crise d'épilepsie, crises auxquelles elle était sujette. Elle devait effectivement faire la classe des petits.
Elle fut alors remplacée pour les petits par Mlle Louveau (plutôt que Nouveau, il me semble). Je me souviens avoir été dans sa classe pour ma première année d'école, peut-être en 1943, car à l'époque cette première année se passait, pour les garçons comme pour les filles, à l'École des Filles.
André Franqueville

Réaction n°1 

par francine le 02/08/2010 @ 01h20

A Léone : était-ce bien Melle Nouveau, directrice avant 1940 ? J'ai connu pt la guerre Melle Cornaille comme directrice qui avait la plus grande des classes; et Melle Nouveau, qui avait les C.Elémentaire n°2 Au revoir! et le C. Moyen n°1, non ?

Haut