Sommaire

Fermer Petite bibliothèque

Fermer Les origines du village


L'abécédaire d'Épehy

Fermer Le village

Fermer Les champs

Fermer Instantanés

Fermer À propos de...

Fermer Au fil des ans...

Fermer Galerie de Portraits

Fermer 1914-2014, le centenaire

Fermer Courrier des Lecteurs

Recherche



Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
20 Abonnés
Annuaire de liens
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Record de visites

   visiteurs

Le 10/03/2013 à 04h08

Instantanés - 39 - Avis de recherche

39 – Avis de recherche

Il arrive parfois que nous disposions de photos ou autres illustrations sans qu'il nous soit possible de les identifier (de quoi s'agit-il ?) ou de les localiser (où donc cette photo a t-elle été prise ?).
Nous vous proposons donc d'ouvrir un "Instantané" quelque peu spécial, dénommé "Avis de Recherche", qui rassemblera, à mesure que nous les découvrons, ces photos restées indéterminées. Un bref commentaire vous informera sur le peu que nous en savons, mais notre intention est de les soumettre à la sagacité de nos lecteurs qui, nous n'en doutons pas, peuvent fort bien en savoir plus que nous sur bien des sujets...


La première (Fig.1) est est une carte postale intitulée "Le Riez 1915". En fait, il s'agit d'un dessin signé "FR".

 

Fig.1. Le Riez, 1915 (Coll. C. Saunier).
Fig.1. Le Riez, 1915 (Coll. C. Saunier).

 

Elle représente une sorte de cabane, une habitation provisoire telle qu'il a pu en exister à Épehy vers 1919-1920, quand les évacués commencèrent à rentrer. Mais en aucun cas ce type de construction précaire n'a existé chez nous en 1915, car c'est en février 1917 que les Allemands ont procédé à la destruction du village.
D'autre part, ce nom "Le Riez" ne signifie pas qu'il s'agit nécessairement d'Épehy. On sait en effet qu'au Moyen-Age ce mot, particulièrement fréquent pour désigner des lieux-dits dans le nord de la France, s'appliquait simplement à un espace en friches ou à de mauvaises terres où l'on mettait à pâturer les animaux domestiques1.
En conclusion, ou bien cette carte postale n'a rien à voir avec Le Riez d'Épehy et il s'agit du "riez" d'un autre lieu, ou bien, s'il s'agit réellement d'Épehy (mais rien ne le prouve), la date indiquée est fausse.


La Fig.2 est une photo prise par l'occupant allemand, donc entre 1914 et 1917.
La mention manuscrite à gauche indique bien "Épehy (Somme)" et on peut supposer que la flèche portée au-dessus de la grande maison à droite indique où logeait le militaire qui a envoyé cette photo. Mais quelle est cette rue ? et cette maison ?
On notera l'existence de bordures de trottoirs. Serions-nous dans la Grande Rue ?

 

Fig.2. Épehy, rue non identifiée, photo prise entre 1914 et 1917  (Coll. C. Saunier).
Fig.2. Épehy, rue non identifiée, photo prise entre 1914 et 1917
(Coll. C. Saunier).

Voir en fin de texte le commentaire de cette photo envoyé M. Michel Delaire le 22 avril 2011, commentaire dont nous le remercions vivement. Qu'en pensez-vous ?


Comme la précédente, la photo de la Fig.3 a été prise entre 1914 et 1917 par un photographe allemand. Elle présente la siège de la Kommandantur d'Épehy et son personnel (à droite), tandis qu'à gauche, se sont plutôt des hommes de troupe.

 

Fig.3. La Kommandantur d'Épehy (Coll. C. Saunier).
Fig.3. La Kommandantur d'Épehy (Coll. C. Saunier).

On sait qu'au cours de cette occupation, le siège de la Kommandantur a été déplacé plusieurs fois. Ici, maison qui en fait fonction semble bien avoir été un café. Mais qui saura nous donner plus de précisions et  surtout nous dire où était cette maison ?

 

Les 5 photos qui suivent (Fig. 4 à 8), prises par un photographe allemand, nous ont été envoyées par Thérèse Martin-Barjavel. Elles sont toutes titrées : Photo 1914-18, Épehy.

 

La Fig. 4 est la seule qui comporte une indication de localisation : "Rue", ce qui nous laisse sur notre faim... On peut cependant y reconnaître la Grande Rue au niveau du croisement de la route d'Honnecourt avec, à droite, probablement la ferme Tétard qui sera reprise par Cnokaert après la guerre2.

Fig. 4. Épehy, 1914-1918, Grande Rue.
Fig. 4. Épehy, 1914-1918, Grande Rue.

 

 

Il est très probable que les 3 photos suivantes, toutes intitulées "Photo 1914-18, soldats allemands dans une ferme", ou bien "devant une ferme" concernent en réalité la même ferme avec sa grande porte cochère et ses toits couverts de chaume et de tuiles. On ne dispose malheureusement pas d'éléments permettant de la localiser.

Fig. 5.
Fig. 5.

Fig.6.
Fig. 6.

Fig. 7.

Fig. 7.

L'environnement (Fig.7) donne à penser qu'il peut s'agir d'une ferme isolée : Malassise ? la Ferme du Bois ? On ne sait...

Fig. 8.
Fig. 8.

Quant à la Fig. 8, simplement intitulée "Photo 1914-18, Épehy, vue", on pourrait y reconnaître, s'il s'agit réellement d'Épehy, une photo panoramique de la Cité Blanche avec ses maisons "semi-provisoires" aux murs blanchis à la chaux3, mais elle fut construite plus tard, après 1919, pour accueillir les familles de "réintégrés" de retour au village.
Les Allemands n'y étaient plus pour prendre la photo...

Notes :

 1 Voir notre article "Les origines du village, 3° partie : le Riez" et aussi "R comme Riez" dans "L'abécédaire d'Épehy – Le village".

 2 Voir G. Trocmé : Notice historique sur le bourg picard d'Épehy, 1924.

 3 Voir dans la rubrique "Le Village", l'article "F comme Fermes" : "Les fermes d'Épehy au début du XXè siècle".

 


Date de création : 23/03/2011 @ 15h30
Dernière modification : 18/06/2014 @ 12h22
Catégorie : Instantanés
Page lue 645 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Réaction n°1 

par Michel_Delaire le 22/04/2011 @ 09h14

Pour la photo 2, lors de l'exposition photos de 2009, en cherchant avec quelqu'un (je ne sais plus qui...) où cela pouvait se trouver, celui-ci était persuadé que c'était en descendant la rue de la gare, la rue des écoles étant en face. Cela semble plausible.

.

Haut