Sommaire

Fermer Petite bibliothèque

Fermer Les origines du village


L'abécédaire d'Épehy

Fermer Le village

Fermer Les champs

Fermer Instantanés

Fermer À propos de...

Fermer Au fil des ans...

Fermer Galerie de Portraits

Fermer 1914-2014, le centenaire

Fermer Courrier des Lecteurs

Recherche



Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
20 Abonnés
Annuaire de liens
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Record de visites

   visiteurs

Le 10/03/2013 à 04h08

1914-2014, le centenaire - ♦Les Italiens dans la reconstruction

LES ITALIENS DANS LA RECONSTRUCTION À ÉPEHY (Somme) – 1919 - 1925

Francine Delauney

 

Introduction

Le texte qui suit, reproduit ici avec l'aimable autorisation de l'auteur, a été publié en 1986 par le CNDP (Centre National de Documentation Pédagogique) d'Amiens dans un ouvrage collectif intitulé "La Picardie dans la Grande Guerre – 1914-1918" (pp. 177 – 183).

Les photos qui l'illustrent sont des cartes postales de l'époque.

Au nom de nos lecteurs, nos plus vifs remerciements à notre "compatriote" Francine.

 

Page de couverture
                                    Page de couverture
P. 177
 

 


                       Fig.1. Épehy - La cité des Italiens.

 


               Fig.2. Epehy - Siège de l'entreprise Ceratto.
              

 

 

EPILOGUE

 

À propos du jumelage Vidracco - Epehy

 

À cet article très documenté et très intéressant de Francine Delauney, il convient désormais d'ajouter quelques nouveaux éléments récemment fournis par l'auteure elle-même à l'occasion de la préparation du centenaire de l'Armistice de 1918. Tous nos remerciements à M. Michel Delaire qui nous les a retransmis pour publication sur notre site.

Ces nouveaux apports concernent le dernier paragraphe de l'article qui s'intitule "Jumelage Vidracco-Epehy" (page 182).

Rappelons que Vidracco est aujourd'hui une municipalité incluse dans la ville métropolitaine de Turin (Piémont italien) et compte 520 habitants.

Le document le plus spectaculaire parmi les trois nouveaux qui nous sont parvenus concernant le jumelage des deux localités est sans conteste la photo des "officiels" italiens et français présents à Vidracco pout la cérémonie décrite par Francine Delauney (Doc.1)..

 

 

Document.1. À Vidracco, le dimanche 5 octobre 1969 : "des parchemins sont échangés, un serment de jumelage est prononcé". On reconnaît, au centre de la photo, en costume clair, le maire d'Epehy de l'époque, Honoré Gernez (maire de 1959 à 1971). Les autres hommes sont des personnalités italiennes. À droite, des spectateurs, femme et enfants. (Archives F. Delauney).

 

C'est là la seule photo de l'événement que nous connaissons, alors qu'il est évident que d'autres photos en ont sûrement été prises par l'un ou l'autre des 13 Epéhiens présents sur les lieux. Qui, parmi nos lecteurs les retrouvera ?

 

Les autres éléments nouveaux relatifs au jumelage sont quelques feuilles dactylographiées parfois difficilement lisibles.

D'abord, traduit en français parfois surprenant (Doc.2), un extrait du journal de Vidracco "La Sentinela del Canavese" du 10 octobre 1969 qui, 5 jours plus tard, rend compte de la "Grande fête pour le jumelage". On constate que le véritable héros de la fête est Martino Cerratto, devenu symbole de l'amitié franco-italienne. Notons également que Mme Micheline Santi semble avoir été, parallèlement au feu d'artifice, une autre attraction de la fête !

Les personnalités italiennes nommées dans ce document sont certainement, (à l'exception du policier de service), celles qui apparaissent sur la photo aux côtés du maire d'Epehy, sans qu'il nous soit possible de savoir qui est qui...

 

La version française de cet extrait dont nous disposons est très difficilement lisible (en fait une copie ancienne réalisée au papier carbone). L'exemplaire que nous présentons ci-après est dû à M. Michel Delaire, nous le remercions vivement pour cette mise à jour.

 

Document 2.

Extrait de « LA SENTINELLA DEL CANAVESE » du 10 octobre 1969VIDRACCO et EPEHY

 

Grande fête pour le jumelage

 

Dimanche 5 octobre a eu lieu la cérémonie du Jumelage entre la Commune de Vidracco et la Commune d’Epehy

La manifestation s’est déroulée avec le patronage de l’A.I.C.C.E et de la publique instruction de la Province de Turin.

A 10 heures, messe, avec la procession qui s’est déroulée et arrêtée sur la place, pour la bénédiction des paniers de raisins. Des fleurs au monument du Chevalier Martino CERRATTO ont été déposées. C’est lui qui après la première guerre a eu la charge de reconstruire la Commune d’Epehy.

Au théâtre municipal, nous avons entendu l’Avocat Corrado CALSOLANO et le professeur Umberto SERAFINI, qui a souligné le contenu social et civil du Jumelage.

Cérémonies officielles, le Maire d’Epehy, Ingénieur Honoré GERNEZ et le Maire de Vidracco, Ingénieur Gaccomo CARETTI se sont échangé des parchemins, message qui ont valeur d’une réciproque promesse au nom de la solidarité et de fraternité.

Le Maire d’Epehy, a remercié la Fanfare Municipale d’avoir joué la Marseillaise et l’hymne national italien.

Le dîner s’est déroulé au salon de la Société Ouvrière.

Le Maire de Vidracco a tenu un discours en mémoire de Martino Cerratto qui a créé, en France, une entreprise avec 3500 ouvriers, qui ont reconstruit 23 communes.

L’Avocat Egodio FRANCISCO, Président du Conseil de la Vallée, a précisé que le Jumelage doit être écrit non seulement pat les Communes intéressées mais aussi par tous les territoires voisins.

Dans l’après-midi, les enfants ont récité et chanté. Ensuite une visite a été faite au stand. Pour finir la journée, un grand bal fut organisé avec l’élection de « Miss Vendange »

La très gentille Madame Micheline Santi, vêtue très mode hippie et les cheveux roux tzigane ( ?) était présente.

La fête s’est conclue avec un grand feu d’artifice qui fit un très beau spectacle.

 

Le troisième document, en italien, suscite un certain nombre d'interrogations (Doc.3). Il s'agit d'un programme d'activités présenté par le commune deVidracco et couvrant la période du 30 juin au 12 juillet, mais sans que l'année soit précisée. Il est intitulé "Programme indicatif". Arrivée à Turin prévue le mardi 30 juin, puis départ pour Vidracco le même jour..

Dès le lendemain commence un programme bien chargé, mais finalement assez peu varié, cela jusqu'au dimanche12 juillet.

Le fait que ce ce programme se soit déroulé dans une première quinzaine d'août exclut qu'il puisse s'agir d'activités faisant partie de la cérémonie du jumelage, laquelle eut lieu en octobre de 1969. Pourtant,une lecture attentive montre qu'il s'agit bien là d'une conséquence de ce jumelage.

Le troisième document, en italien, suscite un certain nombre d'interrogations (Doc.3). Il s'agit d'un programme d'activités présenté par le commune deVidracco et couvrant la période du 30 juin au 12 juillet, mais sans que l'année soit précisée. Il est intitulé "Programme indicatif". Arrivée à Turin prévue le mardi 30 juin, puis départ pour Vidracco le même jour..

Dès le lendemain commence un programme bien chargé, mais finalement assez peu varié, cela jusqu'au dimanche12 juillet.

Le fait que ce ce programme se soit déroulé dans une première quinzaine d'août exclut qu'il puisse s'agir d'activités faisant partie de la cérémonie du jumelage, laquelle eut lieu en octobre de 1969. Pourtant,une lecture attentive montre qu'il s'agit bien là d'une conséquence de ce jumelage.

 

Document. 3.

 

Au fil de ces 12 journées du séjour, les activités suivantes se succèdent ainsi :

visite de Vidracco et environs, excursion, repos, excursion, bal, messe du dimanche, partie de foot Epehy-Vidracco, visite de l'entreprise Olivetti, sortie, repos, excursion, repos, excursion, bal... Un séjour bien rempli, et convenant plutôt à des jeunes.....

Ce n'est qu'au jour du 5 juillet, à l'occasion du match de foot du dimanche, que l'on comprend que les destinataires du programme sont des invités venus d'Epehy.

 

En conséquence, il est très probable que ce programme corresponde à l'évocation que nous donne Francine Delauney dans son article : "En 1970... de jeunes Français sont invités à venir passer quinze jours sous la tente au mois d'août", sauf que notre document ne fait aucune allusion à ce coucher sous la tente..

On ne sait combien de jeunes Epéhiens ont participé à cette découverte du Piémont, ni ce qu'ils en ont pensé. Nous sommes là à moins d'un an de la signature du jumelage, peut-être encore dans l'enthousiasme des commencements. Ce voyage est d'ailleurs une réplique à celui des Italiens à Epehy et à Paris au mois de mai précédent.

Et puis les relations se distendent, les années passent, les dirigeants changent, seules demeurant un peu plus longtemps quelques relations personnelles, écrit Francine Delauney... Qui aujourd'hui à Epehy se souvient encore de Vidracco et de Martino Cerratto ?

                                                                                                                                                                                                A.F.

 


Date de création : 18/01/2014 @ 17h31
Dernière modification : 21/09/2017 @ 21h05
Catégorie : 1914-2014, le centenaire
Page lue 737 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Réaction n°1 

par francine le 23/03/2014 @ 23h45

La première publication au CRDP d'Amiens date de 1978. Francine

Haut