Sommaire

Fermer Petite bibliothèque

Fermer Les origines du village


L'abécédaire d'Épehy

Fermer Le village

Fermer Les champs

Fermer Instantanés

Fermer À propos de...

Fermer Au fil des ans...

Fermer Galerie de Portraits

Fermer 1914-2014, le centenaire

Fermer Courrier des Lecteurs

Fermer La reconstruction

Recherche



Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
26 Abonnés
Annuaire de liens
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Record de visites

   visiteurs

Le 09/05/2019 à 11h56

La reconstruction - c - ce qui unit et soutient

Ce qui unit et soutient

La religion

          Il est frappant de constater que dès leur retour au pays, soit dès 1919-1920, les réfugiés eurent à cœur de remettre au plus tôt en place, parallèlement à la construction de logements provisoires, les monuments religieux qu'ils avaient connus au village. De la même façon que des abris-tonneaux de tôles en demi lune ont été mis à la disposition de la population, des abris-chapelles provisoires, également en forme de demi-lune mais de grandes dimensions, ont été envoyés aux municipalités. Une première fut installée près de la gare puis, celle-ci fut déplacée près de l’ancienne église à l’emplacement de la rue Comin. (photo 1)

eglise_provisoire_1920.jpg

Photo 1 - Sortie de messe vers 1920

On y adjoint rapidement un petit clocheton (photo 2) .

eglise_tonneau_adjonction_clocher_avant_1927.jpg

Photo 2 - La pose du clocheton ou du moins la photo pour l'inauguration.

Sur la photo 3, si on ne voit qu’un seul petit bâtiment tout proche, les tas de briques sont là pour d’autres reconstructions.eglise_provisoire_1920_b.jpg

Photo 3 - Autre sortie de messe en 1921

Sur la photo 4, il est possible de voir l’intérieur de cette église tonneau.

Reconstruction_eglise_prov_4.jpg

Photo 4 - Intérieur de l'église tonneau.

      En 1920,  alors que le village ne compte encore essentiellement que des baraques, des tonneaux Nissen et autres bâtiments  provisoires, cette photo 8 nous présente une importante cérémonie. Elle a été prise vers le milieu de la Grand-rue de part et d'autre de laquelle sont encore amoncelées les pierres provenant des destructions. On reconnaît, au fond à gauche la Brasserie Lempereur, déjà reconstruite.

reconstruction_37.jpg

Photo 8 - Procession d'implantation du calvaire de la route d'Heudicourt, 1920

     La mise en scène de cette procession reste un peu mystérieuse. Un attelage de 4 chevaux tire le chariot  portant une croix avec un Christ, mais il est précédé de personnages dont le symbolisme nous échappe en grande partie: d'abord trois jeunes filles costumées, marchant en ligne et sans doute précédées d'autres. L'une porte une croix, une autre porte une ancre. Derrière, un cheval blanc monté par un personnage féminin vêtu d'une sorte d'armure évoque très vraisemblablement Jeanne d'Arc (il est vrai que celle-ci fut canonisée cette année-là, en 1920)

reconstruction_38.jpg

Cette photo suivante (9) représente la même procession  au même endroit que la précédente. Il s'agit apparemment du début du cortège, constitué d'une "cavalerie" montée par des hommes casqués et armés de lances.

reconstruction_39.jpg

 Cette troisième photo (10) au même endroit, montre une foule très importante qui suit un Christ portant sa croix entouré de soldats romains

reconstruction_40.jpg

      Enfin, sur cette photo (11), la cérémonie se termine par la "mise en croix",  route d'Heudicourt. Deux hommes s'affairent en haut des échelles et un moine, vrai ou pas, dirige les opérations.. Les chapeaux et ombrelles donnent à penser que nous sommes en plein été. Deux mâts  ornés de drapeaux ont été plantés à proximité..

      Ainsi, alors que la plupart des Épéhiens habitaient  encore des baraquements provisoires et que les ruines de la guerre étaient encore visibles un peu partout dans le  village, le remplacement et le relèvement des monuments religieux (église-tonneau, calvaires) a donc été considéré par les habitants comme devant être l'une des priorités de la reconstruction, et ce fut sans doute une façon de rassembler de nouveau et ressouder la communauté villageoise, une fois passée l'épreuve.  (cf chapitre Calvaires)

Le monument aux morts

     Une autre priorité pour la Municipalité fut d’élever un monument à la mémoire des 58 enfants d’Épehy, tombés dans la grande guerre et des cinq civils assassinés par les Allemands le 27 août 1914. Une souscription publique recueillit 18 000 F .

       Sur cette photo (12) le monument vient tout juste d'être achevé, et les sculpteurs posent accompagnés de la famille Degroise du café tout proche

monument_2.jpg

Photo 12 - Le monument achevé.

          Sur la photo suivante  (13), nous sommes le 2 octobre 1921, le monument est inauguré en présence M. le Sous-Préfet de   Péronne, représentant le Gouvernement de la  République, de M. le Général commandant le corps d'armée, représentant M. le Ministre de la Guerre, de M. le Sénateur et de M. le Député d ’arrondissement" 

monument_5.jpg

Photo 13 - Le 2 octobre 1921 - L’inauguration du Monument aux Morts

     Cette même année 1921 fut aussi celle de l'inauguration du monument de Malassise élevé en souvenir des morts du Commonwealth. Sur la première photo (14), on peut voir les autorités menant le défilé pour s’y rendre. Il n’y a pas moins de 4 généraux, 2 français et 2 britanniques pour accompagner le préfet de la Somme.

Reconstruction_43.jpg

Photo 14 - Le défilé vers le monument de Malassise.

Mais si on agrandit un peu la photo précédente, certains croient reconnaître un officier  français bien connu derrière ces autorités, mais rien n’est certain. 

malassise18_de_gaulle.jpg

Sur la photo suivante (15)  ce sont les discours. "Remember", "Souvenez-vous", tel a été le thème récurrent du discours de Monsieur Trocmé, maire d’Epehy. (On peut le trouver dans la petite bibliothèque )

malassise17_iInauguration_monument.jpg

Photo 15 - Inauguration du monument de Malassise, 1921


Date de création : 12/04/2020 @ 06h56
Dernière modification : 12/04/2020 @ 10h14
Catégorie : La reconstruction
Page lue 42 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Haut