Sommaire

Fermer Petite bibliothèque

Fermer Les origines du village


L'abécédaire d'Épehy

Fermer Le village

Fermer Les champs

Fermer Instantanés

Fermer À propos de...

Fermer Au fil des ans...

Fermer Galerie de Portraits

Fermer 1914-2014, le centenaire

Fermer Courrier des Lecteurs

Fermer La reconstruction

Recherche



Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
26 Abonnés
Annuaire de liens
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Record de visites

   visiteurs

Le 09/05/2019 à 11h56

La reconstruction - g- La vie du village renaissant

La vie du village renaissant.

 Fête de village.   

   Est-ce que cette population laborieuse et courageuse prenait le temps de se distraire ? Certainement ! Elle en avait besoin ! Nous avons déjà vu que les cafés ou buvettes pour se retrouver étaient nombreux mais la fête du village revient  aussi en 1922 .(photo 1).

instant_16a.jpg

Photo 1 - la fête sur la place de l'église le 10 septembre 1922

     Soirées Théâtrales.

      Rapidement,  les associations se reforment et proposent des séances récréatives.  Voici le plus ancien programme (photo 2) retrouvé de 1922.

instant_22g_6_01rr.jpg

Photo 2 - Quel programme alliant musique par la fanfare et pièces de théâtre.

 

    Un article de Messieurs Franqueville et Saunier sur Epehy Autrefois nous  apprend qu’il y a eu au moins 5 représentations en 1923.  La première le 7 janvier par le le Foyer-Dispensaire du Secours d'Urgence  où on nous dit que tout ce que le village compte de jeunes et de moins jeunes personnes de qualité y participe.  La seconde (photo 3), le 18  févier est proposée par l’Amicale des Anciens Elèves, sous l’égide du directeur d’école,  Monsieur Sibilotte au centre de la photo avec ses acteurs amateurs.

instant_22a.jpg

photo 3 - Les acteurs autour de M. Sibillote

      A ce propos voici ce que disent Messieurs Franqueville et Saunier dans leur article, on pourrait croire que les  habitants ne songent qu'à se distraire mais, à y regarder de plus près, il s'agit d'une véritable reconstitution du village. Chacun sent, parfois instinctivement, qu'il faut faire quelque chose pour se sentir chez soi, entre soi avec mille liens qui ont terriblement manqué pendant 5 ans... Il faut revivre ensemble, rire, pleurer, prier, jouer, etc.,

 

     Un  baraquement, édifié par l’amicale des Anciens Elèves , a servi de Salle de Fêtes pendant plus de trois ans.  On en voit un mur derrière d’autres acteurs (photo 4). 

instant_22c.jpg

Photo 4 - Était-ce une pièce avec Robin des Bois ?

      Ce baraquement devait obligatoirement être détruit en septembre 1925, l’occupation temporaire du terrain sur lequel il était édifié prenant fin à cette date.Or voilà qu’avant de quitter Epehy, après avoir réalisé tant de travaux, Monsieur Ceratto, en souvenir de l’accueil sympathique rencontré auprès de la population, a décidé de laisser un souvenir durable de son séjour en consacrant une somme de 100 000 F à la construction d’une Salle des Fêtes. On voit ici (photo 5) ce théâtre à l’italienne en 1924, nouvellement construit (les portes sont ouvertes pour faire sécher les murs)

.afa10_5.jpg

Photo 5 - Le théâtre : fin de la construction.

      C’est devant les portes de ce superbe bâtiment  que posent les acteurs de la saynète musicale « La "Fanfare de Boucanville" en 1925 sur la photo suivante (6)

afa11_5.jpg

Photo 6 - Les acteurs du 12 avril 1925

La fanfare

      La fanfare s’est rapidement reformée. Sur cette photo 7, on voit déjà ses musiciens en 1921 défilant à l’occasion de l’enterrement de monsieur Magniez, ancien maire.

reconstruction_69.jpg

Photo 7 - Enterrement de l'ancien maire au milieu des ruines bâtiments provisoires.

    Voici la fanfare avec sa bannière en 1922 sur cette photo 8

fanfare_1922.jpg

Photo 8 - La fanfare en 1922

        Elle organisa un festival de musique (photo 9)  avec les formations voisines dans le village en reconstruction. 

reconstruction_70.jpg

Photo 9 - Des ruines, une route en piteux état, mais des habitants endimanchés, de la musique, un arc de triomphe au fond...

 

Les pompiers.

Cette photo  (10) de 1923 montre que le corps des sapeurs-pompiers s’est lui aussi rapidement reformé

pomp2.jpg

Photo 10 - Le corps des sapeurs pompiers en 1923.

 

Les manifestations religieuses.

      Si les associations permettent de créer du lien entre les habitants, la religion tient également une place importante pour la majorité des habitants comme nous l’avons déjà vu dès leur retour au village. Il y a toujours foule aux processions  photo 11

reconstruction_73.jpg

Photo 11 - Procession du saint sacrement avec un char devant le clergé et le dais en 1923 au niveau du carrefour de la mairie.

       Beaucoup de monde également lors de fêtes particulières comme pour l’accueil de l’évêque (photo 12).  Signe de cette importance : un arc de triomphe et des guirlandes décorent l'entrée de l'église.

reconstruction_74.jpg

Photo 12 - Sortie de messe en présence de Mgr Lecomte

La croix sur le côté gauche n’a par contre pas de caractère religieux, elle est là pour interdire l’accès au chantier de la nouvelle église dont les travaux commencent en 1925. Elle ne sera terminée qu’en 1927.


Date de création : 15/04/2020 @ 09h21
Dernière modification : 15/04/2020 @ 15h28
Catégorie : La reconstruction
Page lue 42 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Haut